¡Bienvenida a las familias hispanohablantes!

Janvier 2013

De CoursPriveCefop
Aller à : navigation, rechercher
 Encouragements -:- Directives Générales aux Parents -:- Depuis_1981 

 Courriers_et_alertes_aux_familles -:- Un_peu_de_lecture_...   -:- Inscrire votre enfant 



Bonne et Sainte année 2013 !

Pourquoi travailler ?

"Pourquoi travailler ? À quoi cela sert-il d'apprendre tant de choses ? Pourquoi est-ce si difficile ? Ce serait mieux d'apprendre en s'amusant !"

Qui d'entre nous n'a pas en son temps posé ces questions, ou d'autres similaires ; quelle maman, quel papa, quel éducateur n'a pas eu à y répondre, sans toujours bien savoir comment d'ailleurs ? ni éviter un "c'est ainsi..." un peu trop vague pour satisfaire l'enfant qui questionne. Dans l'une des méditations du temps de l'Avent qu'il proposait aux Bénédictines du Mesnil Saint Loup, le Père Emmanuel donne des indications précieuses  :
"le péché originel blesse à la fois nos corps et nos âmes. Il blesse nos corps qu'il a assujettis à la maladie et à la mort ; il blesse encore plus nos âmes en les jetant dans l'ignorance et la concupiscence.
L'ignorance, c'est la plaie de l'intelligence. L'homme ne sait rien ; il vient au monde plus ignorant que l'animal ; car celui-ci cherche la vie et il la trouve, l'homme forcément se laisserait mourir. Plus tard, quand il grandit, il commence à sentir la plaie de l'ignorance ; il ne sait pas, il a peine à apprendre, il répugne à étudier, et puis, s'il étudie, sa mémoire le trompe, son esprit refuse de se porter aux choses spirituelles ; et toute sa vie, il souffrira de cette plaie. ..."

Pédagogie adaptée .

D'une certaine manière, la négation de cet état de fait conduit nombre de responsables d'éducation à promouvoir des méthodes pédagogiques toujours plus éloignées de l'esprit d'effort et de sacrifice. Nos contemporains, illusionnés par des décennies de pédagogisme martelé dans la plupart des médias, attendent toujours de la dernière réforme de l'enseignement, de la nouvelle adaptation des rythmes scolaires aux impératifs de la vie moderne, de la dernière mode audiovisuelle ou technique qu'elles permettent d'assurer à leurs enfants l'accès aux connaissances nécessaires au succès sans passer par l'apprentissage parfois pénible, souvent laborieux, toujours trop long. Il ne s'agit pas là de masochisme ou de stakhanovisme intellectuel : les connaissances à posséder, la clarté et la progressivité de leur présentation comme les rythmes d'étude sont autant de domaines dont les adaptations, les améliorations peuvent aider puissamment les élèves à découvrir, retenir et s'approprier ces connaissances. Question d'effort et d'attention.

Effort et attention !

« Je voudrais aujourd'hui vous mettre en garde contre l'abrutissement et l'intoxication de vos enfants par les moyens audio-visuels et par la télévision en particulier qui, non seulement empoisonnent la vie morale et spirituelle de vos enfants, mais paralyse la vie intellectuelle. L'agression par l'image - de slogans et d'idées toutes faites - que subit leur esprit, les dispense et les empêche même de penser. La télévision donne réponse à tout. Plus les années passent, plus nous avons du mal et aurons du mal à éveiller à la vie de l'esprit vos enfants si vous ne réagissez pas. Certes ils reçoivent - ou subissent - avec une docilité apparente la formation que nous essayons de leur donner dès les petites classes, mais nous n'arrivons plus, dans la plupart des cas, à susciter une véritable vie intellectuelle, car vos enfants sont presque tous victimes de la télévision, une des causes essentielles de leur passivité intellectuelle. »

Ces lignes ont été écrites en 1987, et s'adressaient aux parents des élèves d'une des écoles fondées par des Dominicaines enseignantes. Quel serait aujourd'hui le diagnostic de cette directrice expérimentée ?

Outils ou prothèses ?

Un éditorial récent (le Spectacle du monde - déc. 2012) souligne par ailleurs les travaux dérangeants d'un "chercheur qui soutient qu'un Grec d'il y a trois mille ans avait les idées plus claires, l'imagination plus vive, l'entendement plus prompt et le jugement plus sûr - en un mot, la cervelle mieux faite - que le plus affûté d'entre nous bardé de toutes ses cyberprothèses, et surtout qu'il était « beaucoup plus stable émotionnellement »".
Il est assez aisé de traduire ce mot "cyberprothèses" par ordinateurs, internet, téléphones, télévisions, tabloïds, GPS, ... et autres nouveautés technologiques étonnantes et merveilleuses, dont le principal défaut est de générer, en raison même de leur nature, la passivité, la dépendance et parfois l'addiction.
Outils ou prothèses ? L'usage d'un outil "matériel" ne paralyse pas la vie intellectuelle, n'empoisonne pas la vie morale et spirituelle. L'outil, dès lors qu'il est dominé, prolonge l'action volontaire : il ne s'impose pas. Nous sommes bien là dans le "autant que - pas plus que" cher à Saint Ignace. Comment faire pour domestiquer et dominer ces nouveaux outils et les tourner vers le but d'éducation poursuivi ? La question mérite elle même une attention soutenue de la part de chacun des responsables - parents, enseignants, éducateurs, ... - pour apporter une réponse adaptée : interdiction, suppression, limitation, apprentissage, maîtrise, ... ?

Par souci d'efficacité et d'économie, le Cours CEFOP utilise lui aussi assez intensément ces outils de conception, de stockage et de communication : le site
"http://coursprivecefop.org"

est régulièrement mis à jour afin de mettre à la disposition des familles qui le souhaitent, les informations qui leur manquent ou qu'elles ne trouveront pas ailleurs. L'échange de messages électroniques clairs et concis évite souvent des communications téléphoniques par nature plus longues ou des courriers eux aussi plus lents.

Et les élèves ?

Que dire des élèves qui suivent le Cours Saint Dominique Savio - Sainte Maria Goretti ? Sont- ils globalement touchés par les défauts liés à l'utilisation mal gérée de ces outils ? Ce n'est pas sensible : dans leur grande majorité, les copies qui parviennent aux correcteurs sont soignées et leur contenu cohérent avec les niveaux attendus. Les rappels faits à ce sujet (soin, orthographe, présentation) dans les circulaires de l'an passé consultables sur le site, et l'application par les correcteurs des consignes données semblent avoir été suivis d'effet. C'est bien mieux ainsi !

Calendrier.

Très pratiquement, afin de permettre à chacun, élèves, correcteurs et collaborateurs de "souffler un peu", les périodes suivantes seront dites "de moindre activité", comme l'an passé et dans les mêmes conditions.

Du 22 décembre 2012 au 06 janvier 2013

Du 28 mars 2013 au 10 avril 2013

Du 27 juillet au 17 août 2013

Journée des familles

Enfin, la journée des familles et des examens annuels se déroulera dans les locaux de l'École Notre Dame du Sacré Cœur à La Peyratte (79 200) le samedi 23 mars 2013. La participation nombreuse notée l'an dernier témoigne de l'incontestable intérêt de ces rencontres pour les parents, les enfants et les responsables. Ne manquez pas de réserver ce samedi-là sur votre emploi du temps.

Après ce premier trimestre riche autant qu'il pouvait l'être du travail effectué, des peines subies, des difficultés surmontées et des joies reçues, il me reste à vous souhaiter, s'il est encore temps, une bonne et sainte fête de Noël, et à vous présenter les vœux que je forme pour que 2013 soit elle aussi une bonne et sainte année pour vous-même, vos familles et vos proches.

 COURS PRIVÉ par correspondance CEFOP - SAINT DOMINIQUE SAVIO ET SAINTE MARIA GORETTI
Siège : Les Guillots- 18 260 VILLEGENON

Direction :
Courriel : direction[@]coursprivecefop.org

Secrétariat - Inscriptions - Toutes correspondances
Cours Privé CEFOP - BP 16 - 79 390 THENEZAY
Téléphone. 09 61 51 06 16;
Courriel : inscriptions[@]coursprivecefop.org